Éviter le calzone involontaire : 5 trucs pour lancer votre pâte dans votre four à pizza

Vous avez déjà essayé de lancer (ou “launcher”) votre pizze dans votre four à pizza et échoué? Style votre pâte est restée collée sur votre pelle tandis que vos précieux ingrédients ont décollé pour atterrir dans le fond de votre four ? Résultat : vous avez passé plus de temps à nettoyer la pierre de cuisson que cuire vos pizz ce soir-là. C’est inévitable ! Vous n’êtes pas seul et on est passé par là aussi.

Stephany nous écrit : “Nous avons essayé de préparer notre pizz dans une tôle, sur le comptoir..et on dirait que ça glisse jamais assez pour ne pas détruire l’oeuvre 😅”

Pour nous, pizzaiolis amateurs, c’est un véritable rite de passage que de maîtriser l’art de lancer sa pâte à pizza dans le four sans qu’elle ne colle ! Practice makes perfect comme ils disent.

Avec un peu d’effort, et surtout, à l’aide de nos trucs infaillibles, vous aurez hâte de lancer vos pizz, et ce à chaque fois, promis juré ✌🏻 Bon, devant votre dégât de garnitures de votre dernière soirée pizza/birra, ça peut vous sembler fou… mais chez nous on a la ferme croyance que vous pouvez y arriver. Oubliez les remèdes de grand-mère avec le papier parchemin (on t’aime Yvette).

 

On vous partage nos 5 solutions pour éviter que votre pizz colle à tout ce qui existe.

 

1. Planifier cuisiner votre pâte à pizza à LA bonne température 🌡

First things first, si ça colle, c’est un signe que votre pâte est probablement trop froide ou trop chaude. Si vous cuisinez avec une pâte à pizza trop froide, elle sera difficile à travailler : elle aura tendance à trouer, coller et revenir sur elle-même. Rien de bon pour un décollage efficace. À l’inverse, si votre pâte est trop chaude, elle dégagera de l’humidité et celle-ci agira littéralement comme de la crazy glue entre votre pâte et votre pelle. Vous constaterez aussi qu’une pâte chaude s’étire jusqu’à Napoli et se déchire comme une feuille de soie. Sortez votre thermomètre ! La température idéale, le sweet spot, se situe entre 60 °F et 70 °F (15 °C et 21 °C), ce qui correspond à la température ambiante.

👉🏻 On en dit quoi? Qu’il faut être *un peu* prévoyant en sortant la pâte à pizza du réfrigérateur en avance (la sauce aussi). On conseille de sortir votre pâte à pizza environ 4h d’avance et de l’entreposer dans une pièce tempérée (genre on évite le comptoir sous le soleil brûlant de juillet). En plus de rendre la glisse optimale, la pâte sera plus facile à étirer. Bye bye l’humidité et les trous. Deux pierres d’un coup!

2. Enfariner tout tout tout

Comment dire ? Enfarinez tout comme il n’y a pas de lendemain, mettez en c’est pas de l’onguent ! On enfarine les mains, les pâtes à pizza, la surface de travail, et surtout les pelles à pizza. Vous avez bien lu! On vous explique pourquoi ça en prend plus qu’une👇🏻 Peur d’avoir trop enfariné? Vous pouvez utiliser une pelle à pizza perforée, comme ça les trous libèrent le surplus de farine, ce qui évite à la croûte de brûler.

👉🏻 Nous? On aime bien utiliser de la semoule de blé dur pour nos pizze napoletana. Certains ne jurent que par la semoule de maïs (hello texture!). Celle-là on s’en sert plus souvent quand on cuisine de la pizza style New-York.

3. Prévoir non pas une, mais deux pelles à pizza !

La pâte a tendance à ramollir et coller à la pelle au contact de la chaleur. Le best est de travailler avec deux pelles pour garder la pâte tempérée. La première pelle est utilisée pour construire votre pizza et la lancer dans votre four à pizza. La deuxième sert à tourner et récupérer la pizza fumante dans votre four à pizza. De facto, la pelle “de préparation” ne devient jamais chaude puisqu’elle n’est jamais en contact direct avec l’intérieur du four.

👉🏻 Perso, pour préparer et lancer les pizz on travaille souvent avec une pelle en bois. Pour tourner et récupérer la pizz, on utilise une pelle rectangulaire perforée. Autre option, on aime utiliser une pelle à tourner pour la cuisson jumelée à une seconde pelle en bois pour y déposer la pizza chaude. Avez-vous vu notre nouveau kit de départ en bois? Ça vaut le coup d’oeil (et ça inclut une brosse pour nettoyer votre pierre de cuisson… on dit ça, on dit rien !).

Pour nos expérimentés, on peut se lancer dans la préparation comptoir et glisse sur la pelle. Mais là c’est à un tout autre niveau! On s’en reparle !

4. Être rapide (surtout organisé) pour construire votre croûte à pizza

Vous êtes prévoyant et efficace ! On vous voit aller à vouloir construire vos pizz à l’avance pour éviter le chaos. Vous étirez l’ensemble des boules et la famille au complet y passe. Un par un, chacun construit sa pizz à son goût autour de l’îlot de cuisine. Puis, les pizz attendent à la queue leu leu leur tour pour aller se faire dorer dans le four. Mais là… ça colle sur le comptoir ou sur la pelle cette histoire là. Oui-oui, c’est normal. Une pâte qui reste longtemps étirée peut devenir collante, voir gommeuse, ce qui peut rendre difficile son décollage. Et ce, surtout s’il y a une Tour de Pise de garnitures.

👉🏻 Truc de scout : construisez vos pizz au fur et à mesure, puis lancez-les dès que vos garnitures sont déposées sur la pizz. Top chrono 1 à 2 minutes entre le temps que la pâte étirée touche la pelle enfarinée et la lancée dans le four à pizza. Avoir son four à pizza à la bonne température et ses garnitures prêtes d’avance vous permettra de réaliser cette étape avec, ma foi, tant de fluidité.

5. Secouer avec douceur et vigueur votre pelle à pizza avant de garnir la croûte

Quand votre pizza est étirée sur votre pelle, et que vous pensez être prêt à ajouter la sauce et les garnitures, STOP ! À ce stade, prenez toujours, toujours, toujours, toujours le temps de faire le test du shake n bake. Prenez votre pelle et secouez-la. Si la pâte bouge, feu vert pour les garnitures! Si la pâte colle à la pelle et ne veut pas bouger, no worries. Soulevez un bord de la pâte et ajoutez un peu de farine à la pelle.

Et… attention aux garnitures!  Quand vous étalez votre sauce, on y va littéralement avec le dos de la cuillère – vous ne voulez pas une coulisse sur la pelle – ça peut affecter la lancée de la pâte dans le four à pizza. Pareil pour l’épaisseur de vos garnitures. P’tite anecdote, on a déjà vu les ingrédients de la pizz à Max prendre une envolée spectaculaire dans le fond du four à pizz 🤦‍♂️. Max c’est le frère à Christiana et amateur de pizz ultra funky (c’est de famille faut croire🤷🏼‍♀️). Cette journée là, aucune chance de rattraper le dégât (sa face 🥵). Ni une, ni deux, pelle Gi métal à la main, la pizz (ce qui en restait) a été grattée et lancée dans le cap. On vit sur le bord d’une falaise…Vous voyez le genre?

👉🏻 P’tite leçon du jour : les pizzas dont les garnitures sont légères sont plus faciles à lancer et retirer du four à pizza puisqu’elle ne pèse pas une tonne sur la croûte. En plus, la cuisson est bien plus optimale (pizz brûlée et croûte crue au centre, ça vous dit quelque chose?).

That’s it folks ! C’était nos 5 conseils tout simples pour éviter que votre pizz colle au monde entier.

On espère du fond du coeur ❤️ que ces trucs vous aideront à éviter un carnage, pour que vous puissiez concentrer votre énergie sur ce moment de partage ! On dit ça, mais les dégâts spectaculaires sont toujours les plus mémorables ! Comme celle de la pizze dans le cap. Il n’y a pas un vendredi pizza a casa qu’on en parle pas.

As always, faites-nous savoir si vous pensez à d’autres astuces que nous devrions ajouter à notre liste (trèèès exhaustive). Et n’oubliez surtout pas de nous tag (@lapizzashop) sur vos fails, comme vos réussites !  #touteslespizzsontbelles